Play with me de Louise Valmont

10:00

La vie réserve parfois des surprises. Joy ne s'attend pas à ce que sa vie soit autant chamboulé. Un nouveau job qui la rend fébrile. Un chien et un mannequin perfide. Une boss trop exigeante. Sa meilleure amies qui aime un homme dont Joy ne doit pas s'approcher. Il s'agit de Aaron, son futur colocataire.

Que va-t-il arrivé à Joy ?


Je tiens à remercier les Éditions Addictives pour l'envoie de ce roman ainsi que Babelio pour m'avoir permis de le gagner.

J'ai tout de suite accroché à la lecture. Le début m'a bien mis en phase avec le personnage de Joy et de sa petite vie un peu mouvementé. Dès lors, je savais que beaucoup de péripéties se succèderaient. Et, je n'ai pas eu tord.

Joy travaille dans une agence de mannequin en tant qu'assistante. Ce premier boulot la mène à être exigeante surtout avec une responsable qui ne peut se permettre de perdre du temps. Du coup, on ne s'ennuie pas grâce à une mannequin, Lucie, qui va rendre Joy complètement folle. Dans sa vie personnelle, elle squatte la colocation de luxe de sa meilleure amie, Kirsten, et d'in homme qu'elle ne doit en aucun car approché, Aaron. Mais rien ne s'arrête là car des étincelles jaillirent entre Joy et Aaron.

Donc, quand je me suis lancé, je savais qu'il allait y avoir de l'interdit ce qui n'est pas plus mal et qui donne quand même du piment à l'histoire. Mais, Louise Valmont ne s'arrête pas là. Elle va mettre Joy et Aaron dans des positions désagréables et des péripéties qui s'enchaînent à tour de bras dans le monde du mannequinat ainsi que dans la construction.

C'est avec classe que chaque partie cache quelque chose d'un peu plus grand pour le final. Louise Valmont a entretenu cette flamme malicieusement gardé au chaud tout en grandissant à chaque partie. De même pour le rôle des personnages secondaires qui montrent les relations professionnelles et personnelles sous certains aspects quitte à en avoir pour notre argent.

Il y a même un plan de vie des deux personnages qui est mis en avant. Le 11 septembre sera cité pendant une longue partie du roman pour nous faire comprendre ce qui va nous attendre par la suite. Donc tout se déroule crescendo même si j'aurai préféré un final plus explosif.

Louise Valmont a su mettre au point un final à l'histoire sans nous laissé dans le déni d'une quelconque méprise. J'ai trouvé ça parfait.

Play with me est une lecture assez additive. Joy a su me réservé pas mal de surprise tout en restant elle-même. Une romance quasi-parfaite.

4/5.
2017. Romance, érotisme. Éditions Addictives. 660 pages. 14€90.
Existe en version numérique.


You Might Also Like

0 commentaires

Popular Posts

Like us on Facebook

Instagram