Le jour où j'ai largué mon ex ! de Emma McLaughlin et de Nicola Kraus

08:00

Après avoir survécu à une rupture, Max a pris la décision de vivre à New-York chez sa mère. Elle entreprend d'aider des adolescentes, qui comme elle, a besoin de montrer que la rupture n'a rien causé chez eux. Au cours d'une de ses missions, les règles qu'elle a mises en place pour aider les âmes en peine vont être remise en questions.

Qu'est-ce qui va chambouler Max au point de rendre ses règles inutiles ?
Qui pourra aider Max dans son trouble ?


Max est une adolescente de dix-sept ans qui a toujours été trimbaler de ville en ville par sa mère journaliste jusqu'au jour où sa mère et son père prennent la décision de l'envoyer faire ses études de collégiennes dans une école privée. Elle y tombe amoureuse d'un garçon, Hugo Tillman. Mais tout dérape quand elle découvre ce que cache Hugo. Elle décide de se prendre en main et d'ouvrir son entreprise "Ex et cie" à New York où vit sa mère.

"Et c’est bien ce qu’elle a fait. Quelques mois plus tard, elle est devenue la meilleure Max possible. Celle qui sait qu’elle est à sa juste place, celle dont le style et les mots respirent la confiance en soi. Nul ne devinerait, à la voir ainsi parcourir à longues enjambées l’asphalte, que cette confiance, elle l’a durement acquise."

L'histoire m'a plu au premier abord mais au fur et à mesure de mon avancé, j'ai été déçu de la tournure que prenait le personnage. Max a vécu des moments difficiles comme la plupart des adolescents. Ne sachant pas dès le départ ce qui a causé la rupture avec Hugo, l'expérience qu'elle nous offre avec une adolescente qui vient se de faire larguer par son petit-ami qu'elle a toujours aimé va nous montrer son savoir-faire.

Aidé par deux autres adolescents qu'elle a aidés précédemment, l'expérience menée se ne sera pas de tout repos. Les auteurs nous emmènent sur un sentier connu des adolescents que sont les ruptures amoureuses. Ce domaine m'a un peu fait rire surtout qu'ils ont fait de Max une jeune femme un peu gauche en faisant revenir Hugo dans sa nouvelle vie. Mais le principal enjeu reste la société de Max pour qu'elle puise aller à la NYU qui est le thème récurrent du roman ainsi que le sauvetage de jeunes adolescents.

"Son regard se pose sur des régimes de bananes. C’est tellement facile de savoir quels fruits sont bons et lesquels sont pourris. Ça se voit avant d’acheter. Pourquoi les mecs ne sont pas comme les bananes ? Pourquoi faut-il mettre son cœur sur la balance avant de voir que celui de l’autre est moisi ?"

L'amitié est aussi importante pour comprendre Max qui, elle, a du mal à se défaire de son rôle. Phoebe et Zach sont deux personnages qu'on découvre  grâce à la société "Ex et cie". Ils ont leur rôle bien à eux mais ils se posent quand même des questions que Max ne veut pas fournir de réponses. Le retour de Hugo dans la vie de Max va virer à beaucoup plus de questionnements et d'incertitude. Il reste encore un personnage dont je ne vous ai pas dévoilé l'identité car son rôle est assez plaisant même si il va se prendre une grosse claque.

J'ai aimé voir Max aidé les autres avec ses deux collègues et mettre en place un système bien rôdé. Dans l'ensemble, le roman se laisse lire mais l'emballement que j'ai eu au début m'a un peu déconfit à cause d'une petite incohérence dans les premiers chapitres quand les auteurs mêlent d'anciens clients et ce que fait Max.

"Je veux être avec quelqu’un de courageux. Surtout si l’acte courageux, c’est d’être avec moi… pour de vrai. Si tu dois retenir une leçon, la voici : tu ne peux pas vivre courageusement à travers quelqu’un d’autre. On a la vie qu’on mérite, Hugo, et je suis certaine que la tienne sera d’un ennui mortel."

Le jour où j'ai largué mon ex ! m'a fait découvrir un nouveau thème sur la rupture d'adolescents mais au final, il n'y a pas que ça dans le roman, il y a aussi de l'amitié et de la confiance en soi et dans les autres.

2,5/5.
2013. Chick-lit, jeunesse. Michel Lafon. 247 pages. 14€95.


You Might Also Like

0 commentaires

Popular Posts

Like us on Facebook

Instagram