La fille de Brooklyn de Guillaume Musso

17:00

Il lui a suffi de lui poser une question sur les secrets et voilà que sa fiancée disparaît au beau milieu de la nuit. Raphaël est troublé par ce qui lui arrive, une simple photo que Anna lui montre et tout son monde s'effondre. Il ne sait plus quoi penser. Puis, Anna disparaît.

Que cache Anna ?
Raphaël réussira-t-il à la retrouver ?


Une certitude qu'il paie chère aujourd'hui. Après avoir insisté pour découvrir son secret, Raphaël tente de s'éclairer les idées après le face à face avec Anna et une photo. Raphaël lâche tout et part. Anna fait de même pensant que Raphaël ne pourra supporter ce qu'elle a fait. Raphaël revient mais ne la trouve pas dans la maison du Sud de la France et non plus sur Paris. Anna a finalement disparu mais Raphaël ne veut le croire.

"À présent, il n'était plus question de prévenir la police. Je me fichais pas mal de savoir si tu étais une victime innocente ou une coupable machiavélique. Ces notions n'avaient plus de place. Tu étais simplement la femme que j'aimais et qui portait notre enfant et, à ce titre, je voulais préserver ton secret aussi longtemps que je pourrais. Comme tu avais réussi à le faire pendant presque dix ans."

Une chasse aux souvenirs et aux faux semblants, Guillaume Musso nous partage une intrigue vieille de dix ans où tous les coups sont permis. L'ambiance reste assez simple en mettant à participation un ex-policier et ami de Raphaël. Ensemble, ils lèveront le voile sur le passé de Anna pour la retrouver coûte que coûte.

J'ai trouvé la plume de l'auteur vraiment agréable. Il arrive à allier des zones géographiques distantes pour nous faire comprendre qui se cache derrière Anna et qui la poursuit réellement. Ce n'est pas tout car plus on avance plus on a un peu chair de poule de découvrir qui se cache derrière toute cette machination. Mais tout devient limpide vers la fin où tout est mis à plat et que les personnages parlent d'eux-mêmes.

"Plus jeune, Joyce s'était souvent brûlé les ailes, poursuivit-elle. Avec la naissance de Claire, elle s'était rangée. C'était une femme cultivée et une bonne mère, mais elle avait cette étincelle noire, cette pulsion autodestructive que certaines personnes portent en elles. Une sorte de bête intérieure que vous pouvez parfois domestiquer pendant des années jusqu'à croire que vous l'avez terrassée. Mais la bête ne meurt jamais et l'étincelle n'attend que l'occasion de se rallumer."

Une plongée qui est traité d'une main de maître et qui a quelques similitudes sur certains faits réels, La fille de Brooklyn a été vraiment sympathique à lire et de découverte en découverte, les personnages n'ont plus de secret pour nous.

4/5.
2016. Romance, drame. Éditions XO. 470 pages. 21€90.
Existe en version numérique.


You Might Also Like

2 commentaires

Popular Posts

Like us on Facebook

Instagram