Neon dreams, tome 1 : leaving Amarillo de Casey Quinn

08:00

Le groupe Leaving Amarillo se voit proposer cinq jours de concert qui peut lancer leur carrière. Revenue pour son grand-père, Dixie voit en ce concert une opportunité de réveiller ses sentiments au batteur, Gavin, qui n'est autre que le meilleur ami de son frère et avec qui ils ont grandi. Mais voilà, des promesses ont été faite.

Vont-ils arriver à s'aimer et à avouer leur sentiment ?
Le groupe y résistera-t-il ?

"Je rassemble mon courage et faits un pas vers lui. Lorsque j'ouvre enfin la bouche, un flot de paroles se déverse.
- Je veux que tu me touches. Je veux que tu me prennes, que tu me possèdes, je veux être à toi autrement que juste dans nos fantasmes. Je te veux, tout entier. Avec tes bons et tes mauvais côtés, et avec cette fragilité que tu ne montres jamais à personne d'autre. Je veux être celle avec qui tu passes tes nuits, celle près de qui tu te réveilles le matin et celle à qui tu penses sans arrêt."


"- Est-ce que je t'ai fait mal ?
Je secoue la tête.
Pas encore."

Dixie est parti un peu moins d'un an faire une école de musique classique. Elle revient auprès de ce qu'elle aime après que son grand-père est fait infarctus. Elle retrouve son grand-frère, Dallas, ainsi que leur ami d'enfance, Gavin. Ils ont créé un groupe quelques temps auparavant et font de petits concerts par-ci, par-là. Depuis le retour de Dixie, le groupe voit une opportunité de reformer le groupe pour enfin être découvert.

"Parce que je veux être là où tu es. Parce que je veux te protéger d'elle. Parce que je serai incapable de fermer l'œil ou de respirer normalement jusqu'à ce que tu emmènes sain et sauf. Parce que, si tu pars, j'aurai l'impression que tu emmènes mon âme avec toi. Parce que j'ai mal à en crever dès qu'on est séparé."

Un peu difficile de parler de Dixie en de très mauvais terme. Elle est d'une bonté sans nom et ne veut faire souffrir personne, à part elle-même. Elle a toujours été amoureuse de Gavin. Depuis enfant, ses sentiments ne se sont jamais défaits. Son départ de Amarillo lui a fait comprendre beaucoup de chose mais elle en apprendra d'avantage sur son retour et quoi elle est capable.

"Le bruit assourdissant de la batterie de Gavin résonne dans mes oreilles, en rythme avec les battements de mon cœur. Les notes qui montent de la guitare de Dallas forment un flux qui coule dans mes veines, telle une rivière qui me transporte de part et d'autre de la scène. Le son me fait décoller, flotter, tandis que je joue comme si ma vie en dépendait. La musique circule autour de nous et elle entre en moi, allumant la moindre fibre de mon être jusqu'à ce que tout mon corps s'embrase."

J'ai adoré l'histoire de Dixie et e son amour qu'elle ose enfin dévoiler à Gavin malgré les promesses qui entoure la protection de Dixie de tous les hommes y compris Gavin. Un amour quasi impossible mais qui peut enfin voir le jour mais en se mouillant bien plus qu'elle ne le peut. Elle sait ce qu'elle veut mais son frère Dallas pourrait bien ne pas être de cet avis. Le plongeon pourrait bien détruire tout sur leur passage.

"C'est pour ça que je ne me contente pas d'aimer la musique. Que je ne prends pas le temps de me demander si j'aime ça ou non quand je joue, tout comme je ne prends pas le temps de déguster l'oxygène que je respire. Je joue parce que je ne peux pas faire autrement. Parce que, quand tout s'écroule autour de moi, c'est la musique qui me permet de ne pas m'effondrer. Et, à cet instant, c'est à elle et à elle seule que je dois être encore entière."

Gavin est l'archétype de l'homme sur de lui qui a eu une enfance des plus difficile avec une mère qui ne l'a jamais soutenu. Le voir jouer au chat et à la souris avec Dixie m'a fait sourire car l'interdit est toujours source d'une énergie nouvelle mais y goûter pourrait être plus fade. Casey Quinn n'a pas mâché son travail de ce côté et a même exploité un passé commun qui dure depuis toujours pour que le doute soit époustouflant.

"Chaque moment, chaque respiration représente une mesure qui nous rapproche un peu plus de la fin et me rappelle qu'il n'y aura pas toujours de lendemain. On tient tellement de choses pour acquises …"

En plus de cela, elle a fait de son personnage Dixie une source de malheur. Elle lui en fait voir de toutes les couleurs mais pas de la manière qu'on attend. Casey Quinn va la faire avec une douceur imprévisible car tout le malheur arrive une fois que l'infranchissable est franchi. Le group va devoir faire des choix qui devront répondre à leur besoin mais aussi à leur passé dont seule une promesse peut tout chavirer. Un choix que l'auteure a prix en donnant plus de force aux personnages.

"Aimer, être aimé, est un effort inutile. Exactement comme l'énergie que je dépenserais en rentrant à la maison pour prendre une douche ou manger, alors que je peux rester ici près de lui en priant qu'il se rétablisse."

Je me suis un peu reconnue en Dixie vers la fin du roman et de ses rêves non accomplis. Elle est forte et prend ses décisions comme je l'aurai certainement fait. Sa force est qu'elle sait que tout peut arriver même en étant seule. Son désir le plus chère a été exhaussé et elle ne peut que vivre avec. Mais tout n'est pas fini car tout commence maintenant pour elle. Elle seule.

"J'ai presque fini d'écrire les paroles de la chanson que j'ai créée pour Gavin le soir où papy est mort. Même si j'étais au fond du trou, un déclic s'est produit en moi quand j'ai compris que l'amour ne se résumait pas au bonheur. L'amour, ce ne sont pas seulement les bons moments, les étreintes, les cours de violon et le réconfort. Mes parents, mes grands-parents, Dallas et même Gavin, tous m'ont appris une leçon inestimable, que je viens de comprendre maintenant que je les ai tous perdus."

Leaving Amarillo est un bonheur de lecture. Une romance écrite avec beaucoup de douceur et de symbole que certains comprendront plus que d'autres. Un coup de cœur que je n'ai pas vu venir avec Dixie qui a eu les mêmes réflexions que moi sur un passé, présent, futur, qui est difficile à franchir.

"C'est dangereux d'aimer et de s'autoriser à l'être. Mais j'ai trouvé le courage de voler trop près des flammes et j'ai découvert que je préférais me brûler et avoir des cicatrices plutôt que de ne pas prendre de risques."

5/5. ♥♥♥
2016. Romance. Édition Harlequin. 417 pages. 14€90.
Existe en version numérique.

"Je l'attendrai. De toute façon, je l'ai attendu toute ma vie. La différence, c'est que désormais je refuse de mettre ma vie entre parenthèses une seconde de plus."


You Might Also Like

0 commentaires

Popular Posts

Like us on Facebook

Instagram