Love hina, tome 1 de Ken Akamatsu

08:00

Après qu'il soit parti de chez ses parents à cause de son choix d'étude, Keitoro Urashima se rend chez sa grand-mère qui détient un hôtel. Mais la surprise est bien plus grande quand il découvre que l'hôtel est devenu une pension pour fille. Malgré cela, sa grand-mère Hina qui est parti faire le tour du monde lui lègue le pensionnat.

Va-t-il bien s'intégrer avec les pensionnaires ?
Son rêve se réalisera-t-il ?


Ayant déjà lu les mangas une première fois il y a bien longtemps, j'ai voulu m'y replonger et j'aime toujours autant l'histoire. Keitaro est un personnage timide qui veut aller dans une prestigieuse école, l'université de Todaï. Mais il n'y parvient pas alors qu'il tente d'y aller depuis deux ans. À cause de cela, Keitaro se retrouve chez sa grand-mère qui est parti dont il doit s'occuper du pensionnat tout en étudiant pour entrer à Todaï.

Bien que cela puisse être trop facile, il faut comprendre que Keitaro a fait la promesse à une petite fille quand il était encore très jeune enfant qu'ils s'y retrouveront. Todaï commence ici mais il faut aussi comprendre que Keitaro ne connaît pas du tout le nom de cette fille qu'il a rencontré des années auparavant. Alors son espoir d'aller à Todaï reste immense pour retrouver cette jeune fille.

Une fois que le début a commencé, on découvre un univers remplit de fille de douze à dix-sept ou dix-huit ans qui vont toute à l'école. Les personnages sont tous différents de caractères ainsi que physiquement. Elles s'entendent toutes bien et elles ne se laissent surtout pas faire par gente masculine.

Alors que l'histoire ne fait que commencer, on découvre immédiatement beaucoup de chose sans réellement chercher à savoir ce que veut tel ou tel personnages. Keitaro ne veut qu'une seule chose retrouvé son ami d'enfance et de respecter sa promesse. Le tout est rempli d'humour grâce aux filles qui en font baver Keitaro.

Les dessins sont assez jolis et on ne tombe pas dans une mièvrerie même si certaines scènes sont parfois ossez dès le début. Ken Akamatsu nous dévoile un premier tome vraiment important qui met en place ce que recherchent les personnages. C'est donc tout naturellement que Love Hina est un manga très simple de compréhension même si parfois j'en attendais un peu plus.

4/5.
2002. Manga, shônen. Éditions Pika. 185 pages. 6€95.
Existe en version numérique.


You Might Also Like

0 commentaires

Popular Posts

Like us on Facebook

Instagram