Les couleurs du crime de Linda Howard

08:00

Sweeney est une peintre New-yorkaise. Depuis environ un an, sa vie est chamboulé au point de voir des fantômes et de changer sa façon de prendre. Lors d'une crise de somnambulisme, Sweeney peint un meurtre et se retrouve frigorifié le lendemain. Jusqu'au jour où elle peint un second tableau, partie par partie, et découvre qu'il s'agit de Cassandra, la galeriste qui l'expose.

Qui a tué Cassandra ? Et pourquoi ?
Quel lien unit les deux femmes ?


Sweeney est une femme âgée d'une trentaine d'année. Alors qu'elle a vécu entourée par l'art à cause de sa mère qui est peintre et de son père qui a une carrière de cinéaste. Elle a du s'éloigner d'une petit ville à cause des fantômes qu'elle voyait. Depuis qu'elle habite New-York, Sweeny en voit toujours mais elle ne les côtoie pas.

En réalité ce roman policier qui y mêle de la romance m'a laissé pantoise une bonne partie du roman et j'étais avide de savoir qui allait mourir - même si on le sait grâce à la quatrième de couverture - mais surtout la façon dont le crime a été commis. Sweeny est un personnage très attachant qui a pas mal de faiblesse. Elle vit ses jours de peintre avec une plénitude totalement irréel. Elle vit dans son monde sans savoir ce dont elle a vraiment besoin. Un personnage fort qui mérite est tempérament.

Linda Howard met en scène des personnages de mondes différents sans se soucier du bien ou du mal. Le fait de voir deux classes différentes. L'une riche et l'autre moyenne mais connaissant la pauvreté montre la décadence des deux mondes qui amène le meurtre de Cassandra. Les moyens utilisaient pour arriver à ce meurtre, il faut seulement comprendre que Cassandra est en plein divorce et qu'elle n'a pas l'argent pour éponger ses dettes.

Malgré ce qui entoure ce meurtre, Linda Howard a mis en place un enchaînement d'évènement qui met d'avantage Sweeney en avant pour son talent de peintre mais aussi par la romance qui la liera d'une manière ou d'une autre à la vie de Cassandra. Ce point va mettre les enquêteurs à soupçonné Sweeney mais ils découvriront sans le chercher ce que cache Sweeney.

Alors que ce roman met en avant deux genres différents, j'aurai aussi mis le genre fantastique pour la simple et bonne raison que la part étrange de Sweeney sur les fantômes est primordial. Il faut bien comprendre conscience que c'est grâce à cela que Linda Howard a fait de son personnage un être à part qui liera le passé de Cassandra avec le/la tueur-se.

Les couleurs du crime m’a vraiment plu. J'ai un peu mis de côté le meurtre de Cassandra pour me plonger un peu plus dans la vie de Sweeney afin de la comprendre ainsi que sa perception de l'au-delà même si son côté hypothermique m'a déconcerté et la rendait vulnérable. La romance dont je vous ai évité le nom de l'amant a été appréciant même si tout se passait trop vite. Une écriture fluide de l'auteure m'a permis d'aimer ce que dégagent les personnages.

4,5/5.
2002. Policier, romance. Éditions L'Archipel. 350 pages. 18€20.


You Might Also Like

0 commentaires

Popular Posts

Like us on Facebook

Instagram